Syndicat National des Industries du Plâtre
Menu

La filière gypse/plâtre en est consciente et vise l’exemplarité en la matière. Elle agit efficacement dans ce sens depuis plusieurs décennies. Elle met tout en œuvre pour protéger la biodiversité, conserver et ajouter de la valeur aux écosystèmes biologiques pendant et après l’exploitation des carrières.

Exemples :

  • Inventaire complet des espèces et habitats remarquables en amont du projet de carrière : mise en place de la séquence ERC en privilégiant l’évitement et la réduction des impacts lorsque cela est possible. Mesures de compensations par le biais de conventions avec suivi pendant 30 ans.
  • Prise en compte des cycles de vie lors des opérations de déboisement et de décapage : ces opérations sont réalisées de préférence hors période de nidification.
  • Reboisement, réhabilitation et mise en sécurité d’anciennes carrières dont l’exploitation est achevée depuis de nombreuses années.
  • Réaménagement des carrières en sites naturels en accord avec l’autorisation préfectorale d’exploitation, le plus souvent comme à l’initial : espaces agricoles ou boisés comprenant des espaces prairiaux ouverts, des lisières, des zones humides…
  • Gestion différenciée des lieux pour favoriser l’implantation des espèces locales et la biodiversité : 
    • fauches tardives pour les petits mammifères, rongeurs,
    • espaces de sénescence pour les espèces cavicoles,
    • maintien de front sablonneux pour les hirondelles de rivage ou les abeilles sauvages,
    • maintien d’espaces ouverts prairiaux pour les orthoptères…
    • entretien des zones humides pour les batraciens, odonates…
    • aménagements de cavités ou gites pour les chiroptères,
    • etc
  • Mise en place de suivi biodiversité au sein des périmètres autorisés avec le support de bureaux d’études spécialisés en écologie.
  • Valorisation et découverte de ces espaces réaménagés et de la biodiversité lors de journées portes ouvertes.
  • Mise en place de « pâturages extensifs » des zones enherbées favorisant la sauvegarde en particulier des pollinisateurs sauvages.

Lantosque (Alpes Maritimes) – Prise en compte d’une espèce protégée : IBERIS LINIFOLIA

 

 

Mazan (Vaucluse) – Aménagement des verses ayant permis le stockage des terres de découverte.

Après 3 à 5 ans                                         Après 20 ans

 

 

Coubron-Vaujours (Seine Saint-Denis) : zone en cours d’exploitation

 

Coubron-Vaujours : zone réaménagée

Retrouvez-nous
SNIP Youtube SNIP Youtube SNIP Youtube